Anne-Marie Porras : "la joie de partager"

Anthony Belgarde
Mise à jour :
2/8/2014 à 17 h 58
Partager :
Imprimer cet article :

Contact Stage Festival DARC : Eric Bellet
10 bis rue Dauphine – 36000 Châteauroux
tél : 02 54 27 49 16 Fax : 02 54 34 46 26
Email : association-darc@wanadoo.fr 
Site : www.danses-darc.com
Facebook : www.facebook.com/stagefestivaldarc

Mise à jour :
2/8/2014 à 17 h 58
Partager :
Imprimer cet article :

Chorégraphe de renommée internationale, Anne-Marie Porras est l'une des professionnels intervenant sur le stage international de danse DARC. Elle partage avec nous son regard sur ce stage unique en Europe. Interview.

Indre.fr : Depuis combien de temps intervenez-vous sur le stage DARC ?
A-M. P. : Oh, je crois qu’à partir de quinze ans j’ai arrêté de compter. Ça fait très longtemps en fait, et je pense que ça doit faire vingt ans, c’est une vieille histoire vous savez !

Indre.fr : Quelles sont vos relations avec les organisateurs, l’ensemble des professeurs et les stagiaires ? Comment vivez-vous depuis vingt ans, ce travail, ce partage, cette création sur un temps qui est quand même relativement court, 13 jours ?
A-M. P. : Et bien écoutez, c’est vraiment un partage. Le thème change chaque année, et on se pose tous la même question lorsque l’on voit le monde que nous devons encadrer, comment nous allons arriver au spectacle final, quel va en être le résultat ! Caque année c’est la même angoisse pour tous les professeurs. Le soir quand, lorsque l’on se croise à la Cafétéria, on se renseigne sur l’avancement de chacun, sur les difficultés rencontrées, car tous, restons perplexes. Mais au final, tout le monde y arrive, c’est le miracle !
On a tous vraiment de très bons contacts. Pour moi, c’est à chaque fois un challenge, car ce n’est pas simple…
En fait, Éric [NDLR : Éric Bellet, Directeur du Stage Festival Darc] a inversé les choses, c’est à dire que normalement, lorsque l’on monte un spectacle, c’est le chorégraphe qui choisit les élèves, qui choisit les danseurs, tandis que là,  tout est inversé. La façon dont il propose les choses, implique que c’est l’élève, le stagiaire qui choisit son chorégraphe. Là, Eric fait fort quand même, parce qu’il nous met dans une situation où l’on est obligé de s’adapter. On ne sait pas combien d’élèves on va avoir ? Quel type d’élèves nous allons encadrer ? Peut-être même que l’élève que l’on a eu pendant une semaine va choisir au final un autre chorégraphe ! Ça nous ramène un petit peu d’humilité et je trouve que ça c’est très bien, c’est une autre façon de voir les choses, c’est moins sélectif, en ce sens que l’on aurait tendance peut-être à ne prendre que les niveaux forts. Je n’ai jamais vu ce fonctionnement-là ailleurs qu’à Châteauroux, et ça c’est la volonté d’Eric !

Indre.fr : S’il fallait résumer le stage en quelques mots, pour vous, ce serait quoi ?
A-M. P. : Ce serait comme une route que l’on prendrait avec plein de chemins de traverse à côté, avec des gens qui arrivent pour emprunter le même chemin et aller vers cette voie de partage ! La joie de partager un bout de chemin pendant quelques jours ; des émotions, des larmes parfois, mais en tout cas, partager pendant tout ce temps là ! Oui, pour moi ce serait vraiment cette route avec plein de chemins qui se rejoignent ! Et à l’époque actuelle, vous savez, la plus belle émotion que je puisse ressentir, que l’on puisse me donner, c’est lorsque je vois dans le regard d’un débutant, quand tous, ils arrivent à la réussite finale, que je sens leur bien-être, je trouve cela génial ! De les sentir heureux, c’est vraiment merveilleux ! Donner du bonheur aux autres, c’est mon moteur !

En savoir plus sur le Stage-Festival DARC

Plus d'infos...
  • Bloc DARC
  • Bloc Musique
  • Bloc Darc au Pays