DARC 2014 #3

  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
  • Dircom36 Michel Jamoneau 
michel jamoneau
Mise à jour :
13/8/2014 à 11 h 01
Partager :
Imprimer cet article :

En première partie, Jules & le Vilain Orchestra, malgré un temps très maussade, a pris le public et ne l'a pas laché; l'ennui était impossible hier soir place Voltaire. Ses chansons se sont enchainées au rythme des hymnes, pleins dl'humour et de dérision, critiquant un quotidien qui aurait pu nous engloutir. Mais non, à la fin du concert tout s'est arrangé. Le public ne s'y est pas trompé et a ovationné Jules et ses musiciens. La magie du festival DARC a encore opéré dans ses programmations.

Une deuxième partie très rock avec le groupe Astonvilla, sombre et dense dans sa vision du monde. Astonvilla a fait vibrer, au son de guitares radicales et de programmations, un public de connaisseurs. Un concert qui a fait la part belle à leur nouvel album "Joy Machine", sorti en juin 2014 à l'occasion des 20 ans du groupe. Un son puissant et grave empreint de sensualité et d'émotion qui a emmené le public tard dans la nuit.

Plus d'infos...
  • Bloc DARC
  • Bloc Musique
  • Bloc Darc au Pays