Eugène Hubert : archiviste - photographe (1886-1940)

Mise à jour :
12/7/2011 à 17 h 15
Partager :
Imprimer cet article :

Archives départementales de l'Indre
1 rue Jeanne d'Arc
36000 Châteauroux
Téléphone : 02 54 27 30 42
Télécopie : 02 54 27 85 60
archives.indre@cg36.fr

Mise à jour :
12/7/2011 à 17 h 15
Partager :
Imprimer cet article :

Eugène Hubert a consacré sa vie à l'histoire et aux archives de l'Indre. Nous vous proposons de découvrir le fonds photographique Eugène Hubert directement en ligne.

Né à Châteauroux le 5 octobre 1866, Eugène Hubert meurt dans cette ville le 7 février 1940. Fils de Théodore Hubert (1835-1904), archiviste du département de l'Indre de 1863 à 1895, il fut collaborateur de son père (aide-archiviste) à partir de 1882. Entré à l'École des chartes en 1892, il soutint une thèse sur la Géographie historique du Berry, travail inédit, mais qui lui servit de base pour ses publications ultérieures.

Il réalisa plusieurs répertoires d'archives et publia, d'après ses classements et recherches, de nombreux textes inédits (Recueil général des chartes intéressant le département de l'Indre du VI au XIe siècle, 1899-1901, Cartulaire des seigneurs de Châteauroux, 1931) et articles d'histoire locale. Dès 1889, il avait publié un Dictionnaire historique, géographique et statistique de l'Indre, accumulation de références sur les localités du Bas-Berry encore utile aujourd'hui.

Pendant sa carrière d'archiviste (1895-1931), il conçut le projet d'une grande encyclopédie, Le Bas-Berry, histoire et archéologie du département de l'Indre, dont il réalisa les fascicules consacrés aux cantons d'Ardentes (1902), Argenton (1905), Buzançais (1908). Une partie seulement de ce qu'il avait prévu sur Châteauroux et Déols (les origines de la ville et l'histoire du Château-Raoul) parut en 1930. Ce travail considérable est illustré de nombreux documents exploités par les sciences auxiliaires de l'histoire, archéologie, diplomatique, arts et traditions populaires.

Doué pour le dessin, Hubert découvrit très tôt (quelques clichés sont datés de 1888 et 1889) la valeur que la photographie pouvait donner à ses travaux, l'interaction du texte et de l'image : de nombreuses vues sont représentées dans Le Bas-Berry sous forme de phototypes, procédé alors coûteux, ou sous forme de dessins au trait. Le Bas-Berry d'Eugène Hubert a été ré-édité en 2010. En savoir plus sur cette publication, cliquez ici (Pdf, 87 Ko).

Précisons pour conclure que ce fonds de plaques de verre ou de négatifs souples d'un intérêt considérable (on verra à Châteauroux ou à Châtillon-sur-Indre des maisons détruites aujourd'hui) a été généreusement donné en 1963 par le fils du grand archiviste et photographe, Jean Hubert, membre de l'Institut, don complété ultérieurement par la famille.

Le classement de plus de 2000 clichés eut lieu sous la direction de M. Xavier du Boisrouvray (jusqu'en 1966), de Mlle Nicole Patureau (de 1967 à 1992), directeurs des Archives départementales de l'Indre. Leur successeur, M. Marc du Pouget (depuis 1993), a terminé le classement et entrepris la numérisation et l'indexation du fonds. Des tirages papier, de bonne qualité, et un microfilm 35mm, plus décevant, avaient été réalisés vers 1990, les originaux étant reconditionnés dans des enveloppes neutres et des conteneurs. C'est en 2000 que la numérisation des tirages papier fut exécutée.

Le but du Conseil général de l'Indre et de sa Direction des Archives départementales et du Patrimoine historique de l'Indre est de rendre aux communes de l'Indre leur mémoire et d'en assurer la diffusion, non seulement aux spécialistes, mais à un large public, aux frontières du monde, comme le permettent les nouvelles technologies et dans un esprit désintéressé, dans le droit fil d'Eugène Hubert.

Nous remercions la famille Hubert, pour l'autorisation de diffusion sur internet du fonds photographique Eugène Hubert. Attention, toute reproduction est soumise à autorisation. Nous avons fait le choix de mettre le fonds photographique Eugène Hubert dans son intégralité en ligne, afin de respecter toute la diversité du regard de l'auteur.

Consultez les photos directement depuis l'inventaire en ligne.

Plus d'infos...