La Casa Bancale et Merzhin sur la scène de Darc

Mise à jour :
13/8/2010 à 0 h 00
Partager :
Imprimer cet article :

Darc, 10 bis rue Dauphine - 36000 Châteauroux
Tél : 02 54 27 49 16 (de 9h à 18h, sauf dimanche)
association-darc@wanadoo.fr
www.danses-darc.com

Mise à jour :
13/8/2010 à 0 h 00
Partager :
Imprimer cet article :

Le coup de coeur de Darc au Pays 2009, La Casa Bancale, vous invite au voyage ce dimanche 15 août dès 21h. Retrouvez également, place Voltaire, à partir de 22h, le groupe de rock Merzhin, originaire du Finistère.

La Casa Bancale
La Casa Bancale c’est le Son Bancal mais aussi et surtout l’énergie musicale et amicale qui unit les 7 Bancales et qu’ils se font un plaisir de diffuser partout où ils se produisent depuis 2002, de la Lorraine à l’Ariège, en passant par l’Angleterre et le Yémen !

« La Casa est Bancale mais les fondations sont bonnes »

C’est à Nancy en 2001 que les 7 Bancales posent la première pierre d’un édifice à l’architecture improbable et aux matériaux hétéroclites : La Casa Bancale.
Une maison aux murs mobiles, au toit ouvert sur le monde d’aujourd’hui et ses influences musicales les plus éclectiques. Une maison sans fenêtre, sans porte, où les sons passent d’une pièce à l’autre, se croisant, se mêlant dans une chaleur et une bonne humeur communicative.
Le son « Bancale » est un mix surprenant en constante évolution qui contourne les barrières établies et les clichés. Avec son répertoire nomade, à la fois instrumental et chanté, La Casa Bancale vous invite au voyage avec comme carburant, un mélange musical détonnant situé au carrefour du Ska, Reggae, Rocksteady, Afro-beat, Jazz, Chanson, Dub, Funk et des musiques des Balkans….
A chaque instant de leur set, un élément vient pimenter la sauce : ici un clin d’oeil au ska two tone de Madness, là un chant indien qui s’invite. Ajoutez à cela le fait que les 7 comparses prennent tour à tour la parole avec des textes chantés, rapés ou slammés et vous obtiendrez un petit aperçu de l’univers de La Casa Bancale : énergique, convivial et engagé.
La Casa Bancale trouve son véritable terrain de jeu en allant à la rencontre du public. Ces dernières années La Casa Bancale s’est montée et démontée sur les scènes de France et de Navarre et plus récemment au Yémen, en Angleterre et en Belgique.
A à son actif plus de 200 concerts et des premières parties : Sinsemilia, Jim Murple Mémorial, Tonton David, Marcel et son Orchestre, La Rue Ketanou, Mon coté Punk, Mardi Gras BB…
Après avoir vendu à 2000 exemplaires un 7 titres autoproduit « Skankogang » elle sort un nouvel album « Casa Nostra ».

Mesdames mesdemoiselles et messieurs, soyez les bienvenus dans La Casa Bancale!

La Bancalothèque :
2001 / TCICK’N CHUNKY : 4 titres enregistrés live
2003 / SKANKOGANG : CD Maxi 7 Titres
2007 / CASA NOSTRA : CD Album 14 Titres
2007 / MAKE MY DAY : Double CD Compilation / Association Love Machine
2008 / VARIOUS ARTISTS 2 : CD Compilation 17 Titres / Collectif Penn Ar Dub

www.myspace.com/lacasabancale

Merzhin
Un train fumant, des rails luisants et des nuages qui galopent sur les étendues désertiques… Et si l’Eldorado des Merzhin c’était désormais le grand Ouest ? Après dix ans de tournées, plus de 500 concerts et pas moins de 200 000 albums vendus lors des précédentes livraisons, Merzhin poursuit sa ruée vers l’or et son nouvel opus marque un tournant dans la carrière du groupe.

Les six membres de Merzhin ont élaboré leurs treize nouveaux titres en collaboration avec le réalisateur Matthieu Ballet (Fersen, Alexis HK, Miossec, Bashung…). Un pacte né d’une belle rencontre humaine et d’une passion commune pour un rock français indépendant, indifférent à toute notion de formatage, un rock qui fait la part belle à la mélodie des sons et des mots, tout en gardant ses aspérités et des couleurs brutes.

Pour le groupe finistérien « Plus loin vers l’ouest » est plus qu’un jalon dans une carrière déjà riche. Après des années passées au sein d’une major, les Merzhin ont pris une autre dimension en prenant en charge la production de leur nouveau disque. Un idéal compromis entre artisanat et professionnalisme, un supplément d’âme, de créativité et de passion, dans une industrie musicale en plein bouleversement.

Depuis « Adrénaline » en 2002, on sentait les guitares rugir sous le copal de la bande à Pierrot. Quatre ans plus tard, dans « Pieds nus sur la braise », les Merzhin appuyaient sur cette corde punkrock hexagonale, recueillie auprès des Shérifs ou autres icônes de la scène alternative française. Les pieds bien ancrés dans cet héritage, les Merzhin foncent vers de nouveaux horizons.

« Plus loin vers l’ouest » offre 48 minutes de rock épatant, plus dense que jamais, galvanisé de mélodies épurées et entêtantes qui privilégient la puissance et l’émotion. Le rock punky de «Sweet Guerilla », « Duel » ou « Coboye » frappe tel un uppercut. « Cavaliero », aux sonorités hypnotiques, prend des couleurs orientales.

La nouveauté dans le répertoire de Merzhin, ce sont ces ballades aux allures des pépites folk-rock, mises en valeur par une voix rauque et douce qui fait merveille dans « Le serment », « Le pacte du diable ». Dans « Train de nuit » ou « Plus loin vers l’ouest », nappées de guitares chaudes et vintages, Merzhin convoque les cavalcades désertiques de Calexico. Derrière une solide base guitare-bassebatterie, les aménagements privilégient désormais les cuivres et les instruments à vent, en particulier le sax et la clarinette, au bénéfice d’un rock plus charnel.
« Plus loin vers l’ouest », pour Merzhin, c’est une façon de dépasser les frontières musicales d’un rock français parfois trop hexagonal. C’est un album de rock métissé. Du rock à la croisée des courants qui place désormais Merzhin dans le peloton de tête des formations rock les plus marquantes du pays.
Comme le savent ces milliers d’aficionados qui l’ont expérimenté cette dernière décennie, Merzhin c’est avant tout une expérience scénique explosive ! Depuis mars 2010, place donc dans le convoi Merzhin en partance pour une tournée nationale.

« Plus loin vers l’ouest » et sa première classe s’il vous plaît.

www.merzhin.net

Concerts, à 21h Place Voltaire à Châteauroux
dimanche 15 août : Casa Bancale et Merzhin (gratuit)
lundi 16 août : Jazzing flamenco (12,50 €)
mardi 17 août : Prohom et Hocus Pocus (gratuit)
mercredi 18 août : Boxon et Amel Bent (25 €)
samedi 21 août : spectacle final Darc (15 €)

DARC au Pays : la musique vient à vous !
Ces spectacles sont gratuits et commencent à 18h30.
dimanche 15 août : Le Pied de la Pompe à HEUGNES
lundi 16 août : Le Pied de la Pompe à LIGNAC
mardi 17 août : June et Lula à PRUNIERS
mercredi 18 août : June et Lula à CREVANT – Parc des Parelles

Pour réserver
Office de Tourisme de Châteauroux
1 place de la Gare – 36000 Châteauroux
Tél : 02 54 34 10 74 – Fax : 02 54 27 57 97
accueil@chateauroux-tourisme.com

Espace Culturel Leclerc
rue de la Poste – 36000 Châteauroux
Tél : 02 54 08 52 40
 
Réseau Ticketnet : Auchan, Cora, Cultura, E.Leclerc, Le Progrès, Virgin Megastore
www.ticketnet.fr 
Tél : 0 892 390 100 ( 0.34 € TTC/min)
 
Locations : Fnac, Carrefour, Géant, Magasins U, Intermarché
www.fnac.com  -  www.carrefour.fr  -  www.francebillet.com 
Tél : 0 892 68 36 22 (0.34€ TTC/min)

Plus d'infos...
  • Bloc DARC
  • Bloc Musique
  • Bloc Darc au Pays