L'accueil familial : des métiers de partage

CD36
Mise à jour :
12/1/2018 à 10 h 18
Partager :
Imprimer cet article :

Découvrez un comparatif complet entre le métier d'assistant familial et celui d'accueillant familial. 

  Assistant familial Accueillant familial
 
  • Mineurs ou jeunes majeurs
    de moins de 21 ans

  • Personnes âgées ou handicapées n’appartenant pas à la famille proche de l’accueillant et ayant un minimum d’autonomie

  • Participer à une réunion
    d'information

  • Déposer un dossier de
    demande d'agrément

  • Une évaluation est réalisée
    par une équipe pluridisciplinaire
    pour s'assurer que les conditions
    d'accueil garantissent la santé, la
    sécurité et l'épanouissement des
    enfants susceptibles d'être accueillis

  • L'agrément est délivré par le
    Président du Conseil départemental si toutes les conditions sont réunies.
    Il précise le nombre d'enfants
    autorisés (jusqu'à 3). Il est valable
    5 ans sauf si l'assistant familial
    obtient son Diplôme d’État,
    l'agrément est alors renouvelé
    sans limitation de durée

  • Le recrutement se fait comme pour n'importe quel salarié à l'aide d'un contrat de travail

  • La formation obligatoire est prise en charge par l'employeur et permet d'obtenir un Diplôme d’État.
    L'assistant familial bénéficie d'un stage préparatoire à l'accueil d'enfants d'une durée de 60 heures et d'une formation de 240 heures structurée autour de trois grands domaines de compétences : accueil et intégration de l'enfant dans sa famille d'accueil, accompagnement
    éducatif de l'enfant, la communication professionnelle

  • Déposer un dossier de demande d’agrément au Président du Conseil départemental

  • Instruction de la demande (délai de 4 mois maximum)

  • Une évaluation est réalisée par un professionnel pour s'assurer que les conditions d'accueil garantissent la sécurité, le confort et le bien-être de la/ des personne-s accueillie-s (3 maximum)

  • Si toutes les conditions sont réunies, l’agrément est accordé pour une période de 5 ans renouvelable, valable sur le territoire national

  • Une fois l’agrément reçu, l’accueillant peut rechercher des personnes à accueillir mais les services du Département lui orientent également des personnes après avoir procédé à l’étude des demandes et rencontré les demandeurs

  • La formation d’une durée de 54 heures, dont 12 heures préalables à l’accueil, est obligatoire et prise en charge par le Conseil départemental : gestes aux premiers secours, hygiène, alimentation, addictions, font partie des thématiques abordées

 
  • Contrat de droit public. Le Département emploie les assistants familiaux
    (d’autres employeurs existent : autres Départements, associations spécialisées)

  • Contrat de droit privé, de gré à gré, entre l’accueillant et la personne accueillie ou son représentant

 
  • L'assistant familial a droit à 35 jours
    de congés annuels (les enfants sont accueillis dans une autre famille
    d'accueil relais)

  • L’accueillant familial a droit à 2,5 jours ouvrables par mois de travail. Il peut s’absenter si une solution permettant d’assurer la continuité de l’accueil est mise en place.

 
  • La rémunération des assistants
    familiaux est composée de deux parts :

  • la fonction globale d'accueil
    correspondant à 50 fois le SMIC horaire par mois

  • la part correspondant à l'accueil de
    chaque enfant égale à 70 fois le SMIC horaire par mois et par enfant.
    En moyenne, le salaire brut est de 1 171 € pour 1 enfant, 1 854 € pour 2 enfants et 2 538 € pour 3 enfants. A cela s'ajoutent une indemnité d’entretien par mois et par enfant et des indemnités spécifiques pour couvrir certains frais (vêtements, argent de poche, rentrée scolaire,etc.).

 
  • La rémunération d’un accueillant familial varie entre 1 250 € et 1 760 €/personne, ce qui représente un coût pour la personne accueillie (avec les cotisations URSSAF) entre 1 470 € et 2 100 €.

    Précisée dans le contrat d’accueil familial, la rémunération se compose de :

  • Une rémunération journalière des services rendus (salaire) égale au minimum à 2,5 fois le SMIC horaire pour un accueil à temps complet, ainsi qu’une indemnité de congés (10 %).

  • Le cas échéant, une indemnité en cas de sujétions particulières.

  • Une indemnité représentative des frais d’entretien courant de la personne accueillie.

  • Une indemnité de mise à disposition de la pièce réservée à la personne
    accueillie.

Plus d'infos...