Première bougie pour la Résidence La Vaquine

DirComCD36
Mise à jour :
27/9/2017 à 9 h 31
Partager :
Imprimer cet article :

Ancien foyer d’accueil pour personnes âgées, la Résidence La Vaquine a été transformée en Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) afin de répondre aux besoins croissants de logements médicalisés pour la population âgée située au sud du département. Bien loin d'un centre hospitalier, c'est une résidence où le bien-vivre a été particulièrement étudié et valorisé.

Lancés en octobre 2014, les travaux ont permis l’extension et la réhabilitation du foyer multipliant sa capacité d’accueil par 4. Le nouvel EHPAD utilise actuellement la totalité de sa structure d’hébergement composée de 52 lits, dont 48 permanents et 4 temporaires. Une aile supplémentaire sécurisée a été aménagée afin d’accueillir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ouvert en juillet 2016, la Résidence « La Vaquine » a été inauguré le 26 septembre 2017 après un an d’existence, en présence des partenaires financiers du projet dont le Département de l’Indre, qui a participé aux travaux à hauteur de 780 000€. 

Michel Blondeau, Président du Conseil d’Administration de l’EPD Blanche de Fontarce, Serge Descout, Président du Conseil départemental de l’Indre, Gérard Mayaud, Vice-président du Conseil départemental et Maire de Chaillac, Dominique Roullet, Vice-président du Conseil régional Centre-Val de Loire, Guy Pépin, Président de Scalis, Hervé Pigale, Directeur général de l’Établissement Public Départemental Blanche de Fontarce ont coupé le ruban en présence de Gaëtanne Carion, Directrice de l’EHPAD, des résidents et de nombreux invités présents pour fêter l’événement.

Une résidence où il fait bon vivre
L'établissement bénéficie de locaux clairs, agréables et lumineux. Le mobilier a été choisi dans un souci de confort, de sécurité et d’ergonomie. Quatre unités de 10 à 14 chambres accueillent les résidents, avec pour chacune d’elle une ambiance raffinée et des couleurs soigneusement étudiées. 
Les chambres ont une superficie confortable d'environ 20m². Elles sont toutes équipées de grandes fenêtres et de salles de bains individuelles. L'ensemble du linge hôtelier (draps, serviettes, gants de toilettes...) est fourni par l’établissement.
La circulation des résidents a été pensée de façon à faciliter les déplacements au sein des locaux, en fauteuil roulant ou à pied. La distribution des pièces et l’organisation de l’établissement ont été conçues dans l’optique de veiller à maintenir au maximum l’autonomie des résidents. Les soins individuels sont réalisés en priorité dans les chambres afin de préserver l’intimité des résidents.
L’établissement porte une attention particulière à la qualité des repas servis aux résidents pour faire du repas un moment de convivialité et de plaisir. C’est la raison pour laquelle les mets proposés sont issus de la cuisine traditionnelle française, avec des menus hebdomadaires variés qui tiennent compte des saisons.
La Direction a également opté pour un service à l’assiette, aussi bien en salle qu’en chambre, afin de renforcer la qualité des plats et leur présentation, permettant ainsi de lutter contre la dénutrition de ses résidents.

Qu'est-ce qu'un EHPAD ?
Un Ehpad est une structure médicalisée habilitée par l’Etat à recevoir des personnes de plus de 60 ans, en perte d’autonomie, pour des séjours permanents ou spécifiques (hébergement temporaire, accueil de jour, accueil Alzheimer, etc.), et à leur dispenser des soins. L’Ehpad peut être public, associatif ou privé à but lucratif. Une convention tripartite conclue entre le gestionnaire, le directeur de l’agence régionale de santé (ARS) et le président du conseil départemental fixe, pour une durée de cinq ans, les objectifs de qualité de la prise en charge et les moyens financiers de fonctionnement. Le Département de l'Indre compte 42 Ehpad.

Les USLD ou unités de soins de longue durée sont réservées (sur prescription médicale) aux personnes âgées n’ayant plus leur autonomie de vie et dont l’état de santé nécessite une surveillance médicale permanente, des soins continus (affection chronique grave) et d’un suivi médical conséquent. Certains établissements ont été labellisés pour mettre également en place des unités spécialement aménagées pour leurs résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer ou apparentée et présentant des troubles du comportement.
Il s’agit :
- des pôles d’activités et de soins adaptés (PASA) qui proposent pendant la journée des activités sociales et thérapeutiques au sein d’un espace de vie spécialement aménagé,
- des unités d’hébergement renforcées (UHR) de jour et de nuit, pour des résidents ayant des troubles sévères de comportement. Vous trouverez une solution proche de chez vous.

La partie soins de ces dispositifs est prise en charge par l’assurance maladie.

Comment fonctionnent-ils ?
L’État et le conseil départemental fixent les tarifs des Ehpad, règlent une partie de la note et contrôlent les établissements. Le résidant finance l'autre partie du prix avec le soutien de ses enfants, petits-enfants…

Obtenir une aide financière du Département : l’aide sociale à l’hébergement
Cette aide sociale peut prendre en charge totalement ou partiellement les frais d’hébergement en Ehpad habilité par le Département.

Pour en bénéficier :
> Le maintien à domicile ne doit plus être possible.
> La personne doit être âgée d’au moins 65 ans ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail et avoir des ressources insuffisantes pour payer l’hébergement. Les ressources de vos obligés alimentaires (enfants, petits enfants) sont prises en considération pour l’attribution de l’aide sociale à l’hébergement.
> L’Ehpad doit être habilité à l’aide sociale ou la personne est un résident d'un établissement non-habilité à l’aide sociale par le Département payant depuis au moins 5 ans.

Comment faire une demande d’aide sociale à l’hébergement ?
Il suffit de déposer un dossier auprès du Centre Communal ou Intercommunal d’Action Sociale de sa commune, à sa mairie ou auprès de l’établissement.

Qui paye les frais d’hébergement ?
L’avance de frais d’hébergement est assurée par le Département qui demandera à l'intéressé de lui réserver ses ressources de quelque nature qu’elles soient à l’exception des prestations familiales dans la limite de 90% du montant. Un minimum légal correspondant à 1% du montant annuel du minimum vieillesse est laissé à la personne. Une contribution est demandée, le cas échéant, à ses obligés alimentaires qui sont les enfants et les petits-enfants. Le Département prend à sa charge le reste à payer.

Quelles sont les récupérations possibles ?
Le Département peut engager un recours sur les successions, donations ou legs. Pour toute précision, consulter le portail d’information www.senior36.fr et le règlement départemental d’aide sociale en ligne.

Retrouvez la liste des EHPAD dans l’Indre sur Senior36.

 

EHPAD Résidence La Vaquine
29 rue de la Gare
36310 Chaillac
tél : 02 54 29 52 52
fax : 02 54 36 60 80
ehpadlavaquine@blanchedefontarce.fr

Plus d'infos...