Se protéger de la chaleur

forkART - Fotolia.com
Mise à jour :
16/7/2013 à 10 h 55
Partager :
Imprimer cet article :
Fichier attachéTaille
Brochure de l'INPES552.46 Ko
Affiche canicule476.92 Ko
Mise à jour :
16/7/2013 à 10 h 55
Partager :
Imprimer cet article :

De simples recommandations pratiques permettent de mieux vivre ces fortes chaleurs. Les personnes les plus fragiles sont les nourrissons, les personnes âgées et les personnes handicapées que la chaleur expose au coup de chaleur et à la déshydratation. Il est important d’adopter des comportements adaptés aux chaleurs de l’été.  

10 conseils pour prévenir les risques  

  • Boire au minimum de 8 à 14 verres d’eau  même sans avoir soif, sauf contre-indication médicale : eau plate , eaux gazeuses , thé ou café léger , sirop dilué dans de l’eau 
  • Ne pas consommer d’alcool qui augmente la déshydratation 
  • Eviter les sorties et les activités physiques aux heures les plus chaudes de la journée (surtout entre 12h et 16h)
  • Eviter les expositions au soleil entre 10h et 17h
  • Maintenir son logement frais notamment en fermant fenêtres et volets la journée et en aérant aux heures les plus fraîches de la nuit
  •  Maintenir son corps et son visage humidifiés par des moyens simples (douches, brumisateurs, gant de toilette mouillé)
  • Manger des fruits et légumes pour leurs sels minéraux et des protéines 
  • Si possible passer 2 ou 3 heures dans un endroit frais (endroit climatisé, ombragé à proximité de votre domicile)
  • Pour sortir : porter un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples de couleur claire, utiliser une crème écran solaire et amener avec soi une bouteille d’eau
  • Enfin pour les personnes les plus fragiles : s’inscrire sur le registre des personnes fragiles en appelant sa mairie et ne pas hésiter à demander de l’aide si vous en avez besoin pour vous même ou une personne de votre entourage.

Les signes d’alerte qui permettent de déceler une déshydratation sont la fièvre, la pâleur, la somnolence ou l’agitation inhabituelle, il faut donner immédiatement à boire, faire baisser la fièvre et alerter le médecin traitant.

Pour préserver les personnes les plus fragiles, un dispositif de veille sanitaire "canicule" dit plan canicule national (PNC) est également mis en place. Il a été actualisé en 2013 pour coordonner les niveaux d’alerte avec les niveaux de vigilance météorologique assurée par Météo France dont les informations sont accessibles sur le site www.meteofrance.com

Le PNC 2013 mis en place et décliné également sur le plan régional et départemental propose donc 4 niveaux d’alerte au lieu des 3 précédemment prévus.

Le niveau 1 de "veille saisonnière" correspond à la couleur verte de la carte vigilance météo. Automatiquement déclenché depuis le 1er juin dernier, il restera actif jusqu’au 31 août 2013. Il consiste notamment à repérer les personnes vulnérables et à vérifier la fonctionnalité des dispositifs de surveillance et de mobilisation en cas de forte chaleur. Le centre d’appel téléphonique national d’informations et de recommandations est joignable au 0800 06 66 66 du lundi au samedi de 8h00 à 20h00 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Le niveau 2 d’"avertissement chaleur" répond au passage en jaune de la carte de vigilance météo. Il permet, à l’apparition de pics de chaleur, la mise en œuvre de mesures graduées et la préparation à une montée en charge des mesures de gestion par les Agences Régionales de Santé (ARS), en renforçant des actions de communication locales et ciblées, en particulier la veille des week-end et de jour férié.

Le niveau 3 d’"alerte canicule" répond lui au passage en orange de cette carte météo. Il pourra être déclenché par le Préfet qui active le plan de gestion départemental de canicule (PCGD). A ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en place de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène (déclenchements des plans bleus dans les hôpitaux, mobilisation de la permanence de soins ambulatoires, activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnse âgées et handicapées isolées qui y sont recensées, etc…).

le niveau 4 de "mobilisation maximale" répond au passage en rouge et sera activé par le Premier Ministre, sur avis du Ministre chargé de la Santé et du Ministre de l’Intérieur, en cas de canicule intense et étendue sur une large partie du territoire et associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire (sécheresse, pannes d’électricité, feux de forêt, saturation des hôpitaux).

Quelques numéros et adresses utiles
Plate-forme téléphonique "Canicule info service" 0800 06 66 66
de 8h à 20h du lundi au samedi (appel gratuit depuis un poste fixe)
www.meteofrance.com
www.inpes.sante.fr

En cas d’urgence, de signes de gravité, troubles de la conscience, refus de boire, température corporelle supérieure à 40° appelez :
15 SAMU
18 POMPIERS
112 n° d’urgence unique européen

Téléchargez l'affiche (Pdf, 476 Ko) et la brochure (Pdf, 552 Ko) de l'INPES. 

Plus d'infos...