Concours de fleurissement : exprimez votre talent !

Mise à jour :
11/3/2020 à 13 h 27
Partager :
Imprimer cet article :
Avec l’arrivée des beaux jours, pour accompagner le renouveau du printemps, l’envie de jardiner se fait plus intense. C’est le moment de participer, à nouveau ou pour la première fois, au Concours des Villes, Villages, Maisons et Fermes Fleuris. Originalité et diversité des plantations sont des atouts certains pour réussir un fleurissement de qualité, attirant le regard et favorisant la biodiversité. Alors dès à présent, lancez-vous !
 
Ouvert à tous les habitants du département de l’Indre, le concours des Villes, Villages, Maisons et Fermes Fleuris (VVMFF) est une institution qui avait tendance à s’essouffler en raison des fréquents épisodes de sécheresse, décourageant par la même les jardiniers les plus aguerris. Aussi, devient-il important d’adapter ses plantations afin de poursuivre l’engagement des habitants en faveur de l’amélioration du cadre de vie, de la créativité et la biodiversité.
 
Un jury, composé d'élus et de professionnels de l’horticulture, se déplace entre fin juin et fin juillet pour évaluer, avec des critères de notation bien précis, chaque participant. En étant plus attentif sur la qualité du fleurissement, sur la diversité des espèces (plantes rustiques, adaptées au climat et riches en nectar), et sur l’embellissement, c’est une véritable montée en gamme qui s’opère.
 
Pour ceux qui voudraient se lancer, vous avez le choix entre 4 catégories :
- les maisons avec jardin
- les balcons, terrasses, murs et fenêtres
- les hôtels, restaurants, cafés, meublés de tourisme
- les fermes
C’est dire si ce concours est ouvert à tous ! Le fleurissement doit être visible de la rue, hormis pour les fermes.
Les heureux gagnants remporteront des prix allant de 20 à 70 €.
 
Afin de poursuivre l’esprit et l’engagement de chacun à fleurir, un prix spécifique est décerné depuis quelques années aux jardiniers de moins de 35 ans. En plus d’être récompensés financièrement, les lauréats reçoivent des cadeaux pour toute la famille ; que ce soit des places pour le festival Darc, des heures de téléski nautique à la base de Ligny, des places pour le château de Valençay et à la Haute-Touche, il y en a pour tous les goûts !
 
Pour participer, rien de plus simple : il suffit de s’inscrire auprès de sa mairie avant le 15 mai, de suivre les conseils de notre spécialiste Benjamin Aubourg et d’avoir la main verte.
 
Renseignements :
Département de l'Indre
Direction de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine
Centre Colbert, 1 place Eugène Rolland à Châteauroux
Tél : 02 54 08 36 70 ou 02 54 08 36 92 (du lundi au vendredi de 9h à 17h)
 

Les bonnes pratiques

Questions posées à Benjamin AUBOURG,
Président de la Société d’Horticulture de l’Indre Flore et Vertumne et animateur sur France Bleu Berry

Ce passionné préside la Société d’Horticulture de l’Indre depuis janvier 2018, où il a commencé en tant qu’intervenant afin d’apporter des conseils grâce à ses chroniques sur France Bleu Berry. Pour cette année 2020, lui et les membres de l’association ont mis en place tout un programme d’activités, de conférences ou d’événements ouverts à tous, passionnés comme débutants, étudiants comme retraités.
 
Pour économiser l’eau, quelles plantes annuelles ou vivaces sont à privilégier pour un fleurissement durable ?
Avec les étés caniculaires, nous allons devoir procéder à des changements de végétaux. Les vivaces ont une capacité à s’adapter au climat : la gaura, le sédum, la valériane, les sauges... Également des graminées : la fétuque bleue, le penissetum, ou encore le miscanthus ou le stipa. Chez les annuelles, retenons le géranium qui arrive à bien s’adapter à la sécheresse. Et aussi le fuschia, l’agératum ou encore le bégonia. En pied de mur ou bien dans les parterres, pensons aux semis de prairies fleuries. N’oublions pas de mélanger annuelles et vivaces tout en paillant le sol.
 
Quel choix de végétaux pour favoriser la biodiversité ?
Il n’y a pas de végétaux spécifiques pour accueillir la biodiversité dans votre jardin, par contre il y a des changements simples à opérer. Nous avons tous un rôle majeur à jouer, nous devons réapprendre à regarder la nature, à comprendre que la mauvaise herbe n’en est pas une. Il suffit de quelques aménagements pour accueillir les insectes pollinisateurs et les oiseaux qui sont des auxiliaires intéressants pour le jardinier. Plantation d’une haie diversifiée, de grimpantes, de vivaces, d’aromatiques... mais aussi des arbres.
 
Quels conseils donneriez-vous aux jardiniers pour participer au concours des villes, villages maisons et fermes fleuris ?
Ce serait, tout d’abord, d’avoir le plaisir de montrer que son jardin respecte la nature. Un conseil important serait d’économiser l’eau potable en installant des réserves via les toitures afin de récupérer l’eau de pluie... L’eau devient une denrée rare, ne la gaspillons pas. Et puis aussi d’enrichir la terre naturellement avec le compost, la tonte de gazon, les feuilles ou la paille.
Pensez à fleurir autant votre jardin que les espaces situés devant la maison, ce qui permet d’embellir votre commune et de réjouir la vue des passants !
 
=> Participer au concours des Villes, Villages, Maisons et Fermes Fleuris, c'est aussi se mobiliser en tant qu'acteur de l'attractivité de son territoire, en offrant une belle image de son environnement.
 
EN SAVOIR +
Société d'horticulture de l'Indre
vegetalart.blogspot.com/
 
Plus d'infos...