Darc au Pays, la musique s'invite chez vous

  • Bekar 
  • Conférence de presse 
  • Que Tengo 
  • Brazakuja 
Mise à jour :
14/6/2022 à 9 h 30
Partager :
Imprimer cet article :

Darc au Pays s'invite dans huit communes de l'Indre du 9 au 16 août 2022 pour des concerts gratuits et une ambiance assurée !

Le Département de l'Indre est fier d'être le fidèle partenaire de Parc au Pays qui s'inscrit pleinement dans la volonté d'équilibre du territoire et de l'animation des communes rurales.

Entièrement gratuits, les concerts 2022 sont précédés, dès 18h30, de la fanfare Les Rogers Brass Band. Ils auront lieu du 9 au 16 août sur les communes de Tendu, Saint-Août, Diou, Etrechet, Aigurande, Lye, Roussines et Villedieu-sur-Indre.

Mardi 9 août : Tendu : Sacha
Mercredi 10 août : Sainte-Août : Sacha
Jeudi 11 août : Diou : Bekar
Vendredi 12 août : Bekar
Samedi 13 août : Aigurande : Que Tengo
Dimanche 14 août : Lye : Que Tengo
Lundi 15 août : Roussines : Brazakuja
Mardi 16 août : Villedieu-sur-Indre : Brazakuja

Chaque année, un groupe est retenu pour l’édition suivante du Festival de Châteauroux-DARC. C’est le groupe Blondin et la Bande des Terriens (Heugnes, Saint-Plantaire : Darc au Pays 2019) qui assurera la première partie de Superbus le dimanche 14 août 2022 à 20h45 Place Voltaire à Châteauroux.

Sacha

Il a participé depuis sa plus tendre enfance, en tant que hanteur / danseur / comédien / compositeur, à de multiples expériences artistiques. De Gavroche à la B.O. du film «L’art délicat de la séduction» en collaboration avec Éric Serra, en passant par « Peter Pan », (Casino de Paris), «Kiss me Kate» à l’Opéra de Genève et la création de bande son pour des pubs comme Carte Noire, etc… Il revient aujourd’hui à ses premiers amours… La chanson française, avec la création d’un album de variété, dans le sens noble du terme, avec son petit côté « avant-ringardiste », drôle, touchant et parfois engagé mais résolument électro-acoustique : «Apocalypso». Pour cela, il s’est entouré de son frère Jean-Luc PLOQUIN (claviers/choeurs/arrgts), de son «vieux» frère Stéphane BROSSOLLET (guitare/basse/arrgts/mix) et de Minoush-K (violons/choeurs).

 

Beka

Chanson Groove & Klezmer

Entrez dans l’incroyable univers musical groovish & funkish de BEKAR. Chant, clarinette, batterie, basse, claviers et piano vous emportent dans une musique hybride chanson-groove où les couleurs de la musique Klezmer traversent les morceaux du groupe. Des textes en français et en yiddish dont les influences viennent d’artistes tels que -M-, Rachid Taha, les Négresses Vertes, Ibrahim Maalouf, David Krakauer, Prince… ainsi que des insondables sonorités du Klezmer.

Sur scène, l’esprit est à la fête, à l’humour et à l’énergie partagée avec le public. Le concert s’écoute, se vit, se chante et se danse. Depuis 2008, BEKAR parcourt les lieux à chanter en France et en Europe : Montpellier, Sète (Théâtre de la Mer), Paris, Martigues, Toulouse, Carpentras, Lyon, Vienne (Autriche)... Il a eu le plaisir de partager des scènes avec Benabar, Debout sur le Zinc, HK et les Saltimbanques, Sidi Watcho, les Wriggles, La Caravane Passe, Amir, Touré Kunda, Soviet Suprem... Benjamin Karchen, alias Bekar, est né au Maroc dans une famille juive ashkénaze. Sa mère écoutait Janis Joplin, King Krimson, David Bowie et Cat Stevens qui rythmaient son enfance. Bercé aux sons des musiques orientales mêlées aux musiques Klezmer chantées par sa grand-mère, il a fréquenté les caves Parisiennes où jouaient leurs amis musiciens Tziganes.

Il a alors commencé à écrire sa propre histoire musicale. Il passe plus de dix ans au conservatoire de Charenton-le- Pont (94) pour étudier la flûte traversière et le solfège. Sur le piano de sa grand-mère, il improvise et écrit les chansons qui lui passent par la tête et les mains. Il monte ses premiers groupes de rock français en région parisienne et connaît ses premières scènes avec «Couleur nomade» et «Dune». Plus tard, il participe au cahier musical d’une pièce de théâtre jouée à Paris, «L’an prochain à Jérusalem» de Olivia Marcowicz. Dans le sud de la France en 1998, il multiplie les projets : «Notek», (chanson française), chorale classique «Ensemble vocal d‘Agde» et «Mazl», musique yiddish qu’il revisite avec ses musiciens. En 2008, il crée son projet musical le plus abouti puisqu’enfin, l’ensemble de son histoire personnelle et musicale trouve les espaces d’une création originale, puissante et sublimée.

 

Que tengo

QUE TENGO EST UNE VÉRITABLE BOMBE D’ÉNERGIE TROPICALE !

Ce quartet sur-vitaminé délivre un cocktail détonnant de cumbia moderne et de grooves afro-caribéens, qui réveille immanquablement la joie et la danse menée par la charismatique chanteuse Ambar. Une écoute attentive laisse entrevoir un univers plus complexe, où musique et textes véhiculent de belles et profondes valeurs.

Avec plus de 200 concerts dont des tournées en Colombie et en Égypte, Que Tengo a puisé dans le voyage l’émotion et l’inspiration de leurs deux EP. Prochaine destination : les studios, maturité et expérience en poche, pour y composer un album retraçant leur parcours, de l’ambiance parfois intimiste et profonde des débuts à l’exubérance joyeuse et contagieuse du deuxième opus.

En concert, les spectateurs découvriront la complicité des quatre amis. Se surprenant à sourire, danser, chanter, ils entendront un hymne à l’humanité et à la nécessité de rêver concrètement un monde meilleur, à construire ensemble. C’est le printemps de l’espoir, l’été sera humain ou ne sera pas ! 

 

Brazakuja

UN STYLE UNIQUE UN VOYAGE MUSICAL

Après plusieurs centaines de concerts en France et en Amérique du Sud, et après trois albums enregistrés avec Cao Laru, leur ancienne formation, Marie Tissier, Felipe Trez et Laura Aubry forment le trio Brazakuja. Trois voix, un violoncelle, un accordéon, et une batterie... Entre Brésil et balkans, Brazakuja, à travers ses compositions et ses réarrangements de musiques traditionnelles, varie les sonorités, les rythmes et les langues pour offrir un mélange unique et coloré. Entre fête et poésie, ses morceaux se dansent autant qu’ils s’écoutent, ses mots nous donnent le sourire aux lèvres autant qu’ils peuvent nous donner la larme à l’oeil. Unis par leur amitié, inspirés par leurs voyages, forts de leur solide expérience sur scène, et fascinés par l’universalité de la musique, les trois musiciens partagent, dans une joie communicative, leur envie de donner, de ressembler, de partager, de toucher notre humanité.

Plus d'infos...
  • Bloc Darc au Pays
  • Phototheque
  • Bloc Musique
  • Bloc DARC